Hématologie


Le service de prise en charge et de suivi des drépanocytaires
(Service drépanocytose/ Hématologie)



Créé en 2000, les activités de ce service tournent essentiellement autour du drépanocytaire. Son objectif principal est la prise en charge du patient drépanocytaire dans toute sa dimension.
Il comprend il est subdivisé en 2 parties :
• La consultation : qui est ouverte aux drépanocytaires tant pour leur suivi que pour les problèmes ponctuels de santé. cette consultation est gérée par un médecin hématologue et 3 médecins généralistes.
• Un hôpital du jour pour la prise en charge des drépanocytaires en crises. Il est ouvert 24h/24 avec des infirmiers et supervisé par les médecins de la consultation.
Les consultations se font sur rdv les lundis et Mercredi soirs à partir de 15h et le Jeudi matin à partir de 8h. Les drépanocytaires en crise sont reçus et pris en charge à tout moment, sans rdv.
Par ailleurs, le service entretient une collaboration étroite avec d’autres spécialités médicales et chirurgicales :
• La Gynéco-obstétrique pour les femmes, enceintes ou pas ;
• L’orthopédie pour les complications osseuses, aigues comme chroniques ;
• La dermatologie pour les ulcères de jambe ;
• La pédiatrie pour les problèmes spécifiques des enfants ;
• L’ophtalmologie pour les complications oculaires ;
• L’urologie pour le priapisme
Le service collabore, par ailleurs avec le Centre Régional de Transfusion Sanguine de Ouagadougou pour la prise en charge transfusionnelle des patients ; particulièrement les programmes d’échange transfusionnel.



Qui sommes-nous ?
L’Hôpital Saint Camille de Ouagadougou (HOSCO) « ex. Centre Médical St Camille » est une structure sanitaire religieuse dirigée par les religieux (...)
Antenne médicale CANDAF
Le CANDAF est une structure privée appartenant aux Religieux Camilliens. Il a été crée le 17 Avril 2001 et avait pour principale mission d’offrir un (...)
Identité de l’hôpital Catholique
Il y a 5,246 Hôpitaux Catholique dans le monde Dans certains pays une part importante des soins de santé publique est faite par les Hôpitaux (...)